Nuit avec Patrick Burensteinas

Re: Nuit avec Patrick Burensteinas

Messagepar anaël » Ven 04 Déc 2009 21:59

Bonjour,

Alors que j'échangeais avec mon éditrice (citée plus haut) ces jours derniers sur le sujet qui vous occupe, elle m'informa de l'existence de deux articles de son crû sur Fulcanelli. Je vous laisse les liens, à tout hasard... (parce que c'est mon truc le hasard)

http://www.lemercuredauphinois.fr/data/ ... anelli.php


http://www.lemercuredauphinois.fr/data/ ... _henri.php



Anaël Assier

PS : Dans toutes ces histoires, je ne sais qui a raison; mais, par feignantise, j'aimerais bien que ce soit le Sieur RK, entre autre pour la non-nécessité de l'usage d'un fourneau.
anaël
 
Messages: 111
Inscrit le: Ven 08 Mai 2009 09:18

De cette ligne Rouge qu'évoquait Dante

Messagepar Inari_San » Sam 05 Déc 2009 01:10

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Anaël,

Sur le petit écran quelques messages de Sainte Chronicité (pour une fois que je regarde la TV...) :

Il y a des semaines qui rayonnent d'une curieuse incandescence.

Après une courte discussion avec le designer 326 (中村 満) de passage à Paris, des anciens étudiants au salon du livre de Montreuil, voici la toute dernière image de l'épisode 3 (La flamme éternelle) de la série BONEKICKER (NRJ 12) représentant ce Sceau de la Cité occultée sous la forme de l'épée du Destin, cachée de profondis, portant Escarboucle ; jusqu'au tout dernier combat de Lancelot par John Boorman (sur TMC) sous la forme de l'homme de Force hirsute à la massue, anciennement cet "homme vert" puis ce "Saint Georges", un article sur la relation entre l'Alchimie et l'héraldisme mis en ligne par Anaël et évoquant les Grands d'Espagne et de France, mon interview de ce vendredi soir par "TPS Star" sur le symbolisme en compagnie d'une Amie d'Extrême-Orient pas revue depuis 9 ans, etc...

Les intersignes de plus ou de trop...

Nombres d'icônes à redécouvrir donc, ainsi je me devais d'écrire à nouveau avec la culture d'aujourd'hui, le Manga et l'animation, mon moyen privilégier (celui de l'imagier d'aujourd'hui) d'aborder l'objet de la symbolique (l'alchimie omniprésente, du moins le peu que j'ai pu en saisir).

Il me faudra un jour en faire un ou deux ouvrages, cela pourrait être ludique. Je le pense bien Anaël...

...

Les faits ne sont que les moments visibles ou les points d'inflexions d'un processus.
La réalité ne se trouve pas dans les faits, mais dans les processus de transformations...

Ainsi le Veltro serait un puissant levier sous-jacents, de l'autre côté du Pôle
(téléportation) :
viewtopic.php?f=45&t=875&start=30#p5540
Pièces jointes
Epee-du-destin_Sceau-d_Atla.gif
Fixation & Escarboucle (Songe d'Escaflowne)
Epee-du-destin_Sceau-d_Atla.gif (59.87 Kio) Consulté 1472 fois
Brave_Jajuka.gif
VELTRO (Songe d'Escaflowne)
Brave_Jajuka.gif (41.95 Kio) Consulté 1472 fois
excalibur_.gif
"L'homme vert est mort !"
"L'homme vert est vivant"
(Rite du 1er mai en Grande Bretagne...)
excalibur_.gif (57.04 Kio) Consulté 1472 fois
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Re: Nuit avec Patrick Burensteinas

Messagepar christian attard » Sam 05 Déc 2009 22:02

Bonsoir à tous,
Bonsoir Anaël,

Il semblerait que pourtant cette personne partage en partie mon opinion.
Pierre Dujols serait bien l'inspirateur d'un des livres de "Fulcanelli", selon moi "Les demeures philosophales", mon étude des tournures et expressions employées semble le démontrer.

Je suis un peu plus dubitatif pour "Le mystère des Cathédrales" car, il me semble, que ces deux textes ne sont pas de la même personne.

Un libraire érudit comme le fut Pierre Dujols pouvait en tout cas puiser aux meilleures sources pour composer l'ensemble de ces textes.

Henri Coton Alvart est un personnage passionnant, en effet, et qui mérite d'être connu.
Le nomen d'Alvart n’est pas sans nous rappeler la ville d’Allevart réputée pour ces forges et Aciers.
Voilà qui semblerait très à propos pour un alchimiste.

Or il existe un ou deux points communs troublants entre Pierre Dujols, Alphonse Dousson (cher à notre ami Richard que je salue) et un certain Claude Sosthème Grasset d’Orcet (1828-1900) et ces points communs sont l’héraldisme et l’hermétisme !!

Henri Coton fut, nous dit-on, peintre héraldiste et un de ses écrits nous prouve qu’ en la matière (c’est le cas de le dire) il en connaissait un rayon (c’est le cas de le dire aussi !)

Nous savons par les articles que j’ai pu retrouver qu’Alphonse Dousson s’occupait lui aussi de sciences héraldiques (voir ici ; http://www.reinedumidi.com/rdm/Jobert.htm).
Quant à Pierre Dujols, il n’y a qu’à lire les différentes notices qu’il a rédigées pour voir à quel point il partageait l’approche de Grasset d’Orcet en matière de sociétés initiatiques.
Ainsi les deux tendances des Guelfes et des Gibelins ou des ménestrels de Morvan et de Murcie semblent sous-entendre toute l’approche de Pierre Dujols de ces sociétés. Mais surtout Grasset d’Orcet avait une manière bien à lui de lire…les blasons !

Ce serait déjà beaucoup et peu à la fois, si je ne devais pas rajouter que Pierre Dujols est né le 22 mars 1862 dans le Cantal à Ste Illide et que Grasset d’Orcet est né lui à Aurillac (Cantal aussi !) et que son père (natif donc d’Allevard dans l’Isère et maître de Forges) fut maire de Mauriac, village qui est situé à moins de 10 km du village natal de Pierre Dujols.
Etranges coïncidences à répétition !!, non ??

Tout cela est, pour moi en tout cas, fort intéressant, car il semblerait, si je ne me trompe pas trop, que nous nous trouvions là face à une de ses filiations dont nous parle Madame votre Editrice et devant laquelle nous ne pouvons avoir que grande considération et respect.
Dernière édition par christian attard le Dim 06 Déc 2009 10:23, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
christian attard
 
Messages: 209
Inscrit le: Sam 06 Déc 2008 12:13
Localisation: Gragnague (31)

Pélerin en quête de l'Archange empourpré

Messagepar Inari_San » Dim 06 Déc 2009 02:52

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Christian,

L'image symbolique vient créer le lien, ce fil d'or qui noue l'intelligible au sensible, le spirituel au corporel.

Son lieu privilégier est l'imaginal, créant ces liens vers l'au-delà et l'en-deçà à mesure que s'épiphanise (se révèle à notre fort intérieur avec acuité profonde) le Sens Caché.

Il y a pourtant des moments où la métaphysique se trouble, fait un pas de côté vers des idées de la raison et cherche dans la matérialité même un centre d'allégorie-idole.

Le fait pour moi de loger près de la Place d'Italie et non loin de Glacière me suffit à me sentir près d'un Foyer récent, je n'en fait pas un combat, et rend grâce aux érudits ayant dépassés les livres de défendre ces causes redonnant dignité en l'univers terrestre à la Présence d'authentiques Philosophes s'y étant succédés (pour nos traditions d'imagiers flambeau salvateur d'espoir et repère en notre époque).

Sinon, sur la forme, quant à savoir réellement combien de mains auront composées, n'ayant pas regardé avec subtile attention & regard de Lynx un Fulcanelli depuis plus d'une quinzaine d'années, je laisse à la réflexion de chacun mes outils qui furent mis à ma disposition il y a plus d'un quart de siècle :

une boîte de crayons de couleurs (4, puis 5, enfin 9 !!!) et quelques tracés régulateurs (je ne vous donnerai pas ici celui des Fulcanelli (c'est un travail sous le mode du désir de l'impératif divin et de l'économie de papier : tracé régulateur dit de la "Division par 12" si je me souviens bien), mais de bien des références de bas de pages (véritable mise en page selon les canons dorés) et à tout hasard un plan d'élaboration matriciel.

Le reste provient du Songe. La Force et non la faiblesse de cette hiérarchie est de renverser la hiérarchie traditionnelle moderne posant la préséance du savoir sur le cœur. Car c'est le Cœur qui est le responsable du saut qualitatif qu'opère chaque station de connaissance.

Ce n'est pas au "théoricien" d'imposer de comparaître le réel (nous ne sommes pas dans la méditation homélitique), mais ce qui s'impose à nous imagiers c'est d'être prêt à comparaître devant le réel qu'on contemple.

Pour nous autres, chercher un jugement "vrai" sur le réel est se présenter nous-même comme objet de jugement.
Mais quelle écume serait la preuve de l'action de notre âme ? Imaginatio vera ?

Pour conclure, si je devais édifier de telles Œuvres, Dujols et moi sommes d'un sang proche, je le ferais donc au moins à 4 mains.

Sincèrement
Pièces jointes
Trace_dore_type01A.gif
Principe moderne de mise en page dorée type Rosarivo (incunable)
Trace_dore_type01A.gif (24.07 Kio) Consulté 1447 fois
Image 11.png
Principe Matriciel de mise en page (École Russe)
Image 11.png (55.33 Kio) Consulté 1447 fois
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

WEATHER-GLASS

Messagepar Inari_San » Ven 08 Avr 2011 18:29

...et puis parce que j'excelle dans l'art de semer en musique de faux indices :
viewtopic.php?f=45&t=875&start=50#p8173

ou parce qu'il est intéressant d'extraire l'O de R :
viewtopic.php?f=45&t=875&start=50#p8180
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

INSULA VIRIDIS (1ère PARTIE)

Messagepar Inari_San » Mer 13 Fév 2013 02:33

Depuis maintenant presque 26 lunes ce récit fait de mes Songes passait de main en mains, tel un cours d'eau caché.
Faisant belle part à l'Okhêma symphyès, bientôt deux proches m'en proposèrent d'en faire une plus large diffusion.
Ainsi "L'Insula Viridis" est-il disponible à côté de beaux textes :


https://www.dropbox.com/sh/ypw4z5xxjnmm ... V5N2-b.pdf


DÉCRIRE UN PARCOURS ANAGOGIQUE

Pourquoi devenir auteur, du moins inscrire sinon consigner ? Sans doute parce que l'écriture ouvre un espace en dehors de l'espace, tel un chant élargi : elle découvre des paysages, dont l'esprit s'empare du lointain, donnant un surcroit d'Intensité.

Il faut nous rendre sur ces lieux de batailles aux multiples identités, celles des Passeurs, comme ceux de cette belle revue par exemple, qui, cèlent en fleurir de hasard par de survenantes pluies notre Contemplation. Leurs eaux se meuvent dans le creux de l'Esprit, comme une voile, une vague où s'enfle parfois l'élan du Soi quand le Désir ou le Pouvoir peuvent se retirer et faire place à L'Amour.

Il reste des noms. De leur visage d'alors la sentence de disparition n'est pas retirée, mais tout autrement la flamme blanche de la légende déborde du récit partagé à la lecture. Ils offrent alors une autre face surgi du fond des nôtres, restituant un au-delà comme trois pierres dressées : Historique appelle les Trésors, Symbolique révèle les Secrets, Anagogique pointe au Soi, sinon à l'orée de l'UN.

La triangulation est née d'eux, avant de se multiplier. Son "hors lieu" privilégié est l'imaginal (Mundus Imaginalis), cette Frange créant des liens vers l'au-delà et l'en-deçà à mesure que s'épiphanise (se révèle à notre fort intérieur avec acuité profonde) le Sens Caché. En ce "non-où", d'une géométrie non euclidienne remontant à la Source, Le Corps s'y spiritualise, l'Esprit s'y corporalise.

Ainsi naitrait une Chevalerie Spirituelle réfléchissant l'Incréé, son Corps de Gloire se parant d'une Contemplation du plus Haut degrés qu'il soit de l'Être divin, en un Face à Face impersonnel. Temple et Contemplation n'y ferait qu'Un. Ainsi le pouvoir contemplatif construirait le Temple, et ce Temple qui se dresserait entre Kénôme & Plérôme au sein de l’Imaginal (MUNDUS IMAGINALIS) deviendrait ainsi Porte du Ciel. De l'Imaginal encore pousserait donc l'Aube parachevant les Songes, accomplissant les projets, fontaines d'ondes bienfaisantes venant de l'envers de la flamme, ce Feu Secret, brasier de l'au-delà connaissant Tout.

J'espère que ce partage pourra se conjuguer avec un Azur.
Franck Ferrandis / Inari Sama

https://www.youtube.com/watch?v=Zr_MJAOyOeU
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

INSULA VIRIDIS IIe Partie

Messagepar Inari_San » Jeu 28 Nov 2013 01:18

UN PEU PLUS SUR "L'OCTAVE SOURCE"

La 2e partie de mon vieil "Insula Viridis" a été partagée l'été dernier par le bien nommé "Soleil de Minuit", évoquant ce Pôle des pôle qui est également Milieu de toutes les convergence, sinon cet appel Imaginal à la "Tradition Primordiale".

Plus particulièrement était abordé le concept de "Morphème Archétypal", "Verbe" porteur de Morphogénèse.

Il y aurait donc un lien entre Son (phonème) < > Concept archétype (Notion archétypale/Graphies de cette Arcane) < > Vecteur de formes dynamiques (porteur de Morphogénèse, énergie/formes en déploiement, notions cybernétiques).
http://img95.xooimage.com/views/3/8/5/ode-4210fb5.jpg/

Se pose donc ici avec pertinence l'existence d'un "non-où" ou "inter-monde" médian & médiateur, "Racine" à notre univers matériel...

Le Chapitre consacré à "La Carte Ortogonale" devrait également ravir plus d'un esprit...


2e Partie de l'Insula Viridis (L'Île Verte) :
https://www.dropbox.com/s/gpkyrdzzs82cwvt/LSDM-V5N3.pdf

http://soleildeminuit.magiqc.net/index.html
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Précédent

Retour vers Hermétisme & Alchimie & Demeures philosophales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron