Emission Richard Khaitzine Franck Ferrandis

Philosophia per ignem

Messagepar Inari_San » Lun 13 Juil 2009 00:21

Bonsoir Anaël,
Bonsoir Rherys,
merci pour vos messages.

Anaël, demain soir je te répondrai plus longuement.

En fait, je reviens d'un week-end proposé par mon sensei sous le signe du Iaïdo (CNK - École japonaise Musō shinden ryū) au sein de la nature (cf : "Après la Pluie" de Takashi Koizumi) ; éloigné de cette guerre visant à faire de tous lieux des espaces isotropes, transparents et homogènes (cet insipide et uniforme "glocal" des "panurgistes" économistes britanniques) sous le règne du dollar (où pourtant l'Universel continue de se terrer, faire souche et épiphanies), afin de pouvoir plus intensément me retourner vers cette incandescence propre à chaque être humain, faisant de nous, tout justement, des êtres humains...

Bien à vous
Franck
Pièces jointes
Herlock-TheEndlessOdyssey.jpg
C'est lorsque que nous sommes libres que sommes réellement nous-même.
Herlock-TheEndlessOdyssey.jpg (11.55 Kio) Consulté 2379 fois
Dernière édition par Inari_San le Lun 13 Juil 2009 18:37, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Re: Emission Richard Khaitzine Franck Ferrandis

Messagepar Richard Khaitzine » Lun 13 Juil 2009 17:19

mikede7:

Bonne lecture concernant ce premier tome qui devrait te paraître passionnant... en attendant la publication du second encore plus déstabilisant.
Pas de problème en ce qui concerne d'éventuelles questions. Je réponds toujours.
Cordialement
RK
Richard Khaitzine
 
Messages: 111
Inscrit le: Jeu 31 Jan 2008 13:11

Du Thermomètre de l'Athanor

Messagepar Inari_San » Mer 15 Juil 2009 01:42

Bonsoir Anaël,

Comme prévu, mes trop nombreuses et impérieuses obligations devront ce soir me laisser quelques répits...

MON «VOISIN»

Étienne Perrot logeait à l’époque après la clinique ISIS qui fait l'angle, au 25 du Boulevard Arago, au 9e étage, quant à moi au 53bis. Voilà des intersignes de choix pour l’amoureux de la guématrie, de la langue des oiseaux et de la symbolique.

O KAMI & SHINTO

L’aspect incontournable de l’ouvrage traduit de Nobutaka Inoue ne t’auras pas échappé, mais curieusement c’est un jeu vidéo qui offrit à mon jeune fils Ken Alexander une connaissance profonde et intuitive du Shinto : OKAMI. On y retrouve le rythme des lupercales, où un loup tout d’abord figé (canis lupus lupus, Okami 狼) vivant en lupinien, incarnera la Grande Déité (OKAMI 大神) Amaterasu...

TIRAGES LIBRES

Comme beaucoup, beaucoup de proches tu me posais la question de la publication, c’est ce que je fais en ce moment, un tirage libre, des feuillets (amusant, des internautes les collectionnent et se les échangeaient, j’ai vu cela). Pour le reste, encore aujourd’hui j’étais en train de discuter avec mon «éventuel futur éditeur» canadien : "nous publierons des fascicules-sujet si tu es débordé par tes activités." Diantre, c’est une bonne idée...

VOYAGE & EGA

Je te remercie pour tes conseils, j’y ajouterai dans mes bagages ton ouvrage, et, puisque que tu es grand expert des séquences cachées offrant à voir ces clinamens semblant sourdre de l’éclat phénoménal de l’éternité, je serai irrespecteux envers Sainte Chronicité de ne pas accepter. Encore grand merci.

YIN KING & TAROT

La conception toute chinoise de mon amie Yijia offre un éclairage particulier sur la question du Yin King : émanant des couches les plus profondes de l’inconscient collectif, trop subtile de manière générale pour l’âme occidentale peu encline aux idéogrammes (mais plus aux images) et la valeur qualitative des rythmes pour en saisir toute la multiplicité, déploiement pour une trancendance de la monade psychophysique.

Si je traduis son langage sans trahir sa pensée, de manière pratique la psyché occidentale plus «dense» serait mieux en accord avec le lambdoma de Pythagore, «où la musique serait un exercice secret où l’âme ignore qu’elle s’occupe de nombres»...

Ici la référence incontournable qui me vient à l'esprit va au Modus Operandi de Zozisme de Panapolis distinguant, in fine, entre les transformations conditionnés par le Kairos (karikai baphai), et les transformations alchimiques «plus vraies, plus profondes» nées de la liaison du Noos et de l’âme de l’Alchimiste par rapport à ce qu’est la voie chinoise basée sur le Ki, la kundalini... (elle me pardonnera je l’espère cette dernière interprétation très réductrice).

Alors, allant au-delà de l’expérience de «l’illumination de la Mer Profonde» du docteur M. Miyuki (traducteur de Jung), faudrait-il alors se contenter des mesures d’ACTION (c’est elle qui préserve notre continuum psychophysique) telles quelles nous sont présentées dans «Le Songe d’Escaflowne» (tu auras vu les derniers épisodes j’espère) : le monde y prend l’aspect de notre regard, nous rappelant cet adage «l’Un est actif (source), le nombre est passif».

L’action s’y joue dans les relations entre le couple d’opposé Anima/Animus (Hitomi Kanzaki & Vaan Fanel possédant l’un et l’autre un aspect de la Pierre Philosophale "empruntés" dans le "non-où", espace médian et médiateur qu’est ce Double de la Terre qu’est Gaia), quant au Senex, l’alchimiste Newton scrutant les rythmes (un Yin King) lui découvrant «l’avenir», lui essaie d’influer sur les synchronicités tandis qu’Hitomi saisit les potentialités grâce au tarot (ici l'accord hiérogamatique est Force).

Ce «Yin King» & Tarot apparaissent ici comme THERMOMÈTRE de l’Athanor où l’énergie-information relie le Réel (Unus Mundus) à sa représentation (c’est cela le Songe d’Escaflowne !).

La distinction entre cause finale future et effet est liée à l’observateur et sa vision même, non dans une boucle de rétroaction comme dans «notre espace», mais instantanément dans «l’ici et maintenant» puisqu’il s’agit du Monde Imaginal.

Le physicien Jean-Pierre Garnier-Malet dans son approche du «temps double» évoque un des aspects de cette liaison :
http://www.dailymotion.com/video/x7ysey ... -temp_tech

Mais comment surgissent ces rythmes germes de notre présent ?

DE STÉPHANE LUPASCO À RENÉ THOM

Dans le manifesté, tout statisme est impossible, la matière étant énergie-info sous forme de vecteurs générant sous l’effet de forces transcendantes (du «Vide» quantique Plein) espaces et temps (E=MC2) impliquant morphogénèses («catastrophes» de René Thom).

Stéphane Lupasco nous l’apprend, les événements sont des dynamiques se POTENTIALISANT puis S’ACTUALISANT versant vers l’homogénéité ou l’hétérogénéité...

Les éléments de cette dialectique antagoniste étant énergétiques, il existe de fait un 3e terme : mi-potentialisation/mi-actualisation. Ce tiers inclus est également sous-entendu dans les notions de Yin Yang et de Yin King...

...

Bon, j'arrête là ce long post, j’évoquerai la neuropsychique plus tard, j’aimerai aborder la très riche thématique de Herlock une prochaine fois ^_^


Te remerciant encore

Amicalement
Franck Ferrandis

PS : après coup revenir, et, juste à titre de réflexion car je crois que Richard aura écrit sur ce sujet (?), ce nouveau lien à mon post de cette approche (car c'est une approche...) :
http://www.garnier-malet.com/les_conferences_047.htm
Pièces jointes
escaflownehitomicards.gif
Pour chaque épisode une tablette d'Hermès, ressituant l'action par rapport à "l'état" de la monade psychophysique
escaflownehitomicards.gif (245.78 Kio) Consulté 2272 fois
Dernière édition par Inari_San le Jeu 16 Juil 2009 13:37, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Re: Emission Richard Khaitzine Franck Ferrandis

Messagepar anaël » Mer 15 Juil 2009 13:51

Escaflowne ? BO dans les oreilles pendant la rédaction d'un certain bouquin. Pas que ça, mais ça entre autre ... je dis pas les autres, ça peux faire peur !

Au sujet du livre, le PS de ton MP d'hier soir, Je tiens à te dire que c'est la préface rêvé. (genoux au sol et épée en terre ! hommage et salutations à cette noble dame !) je dois t'avouer que ce passage, comme beaucoup d'autres de nos courts échanges, je les copierais bien sur "Yi King et coïncidences" ... avec lien qui renvoit ici, bien sûr (ça c'est pour JC ;) )

Des passages comme ça : "La conception toute chinoise de mon amie Yijia offre un éclairage particulier sur la question du Yin King : émanant des couches les plus profondes de l’inconscient collectif, trop subtile de manière générale pour l’âme occidentale peu encline aux idéogrammes (mais plus aux images) et la valeur qualitative des rythmes pour en saisir toute la multiplicité, déploiement pour une trancendance de la monade psychophysique." ... j'en redemande, tu sais que mon job, c'est de mettre les hexagrammes en musique ? je te dis ça, car dans le passage de vous que je cite ci-dessus, je vois/entends la musica.
d'ailleurs tu le dis : Si je traduis son langage sans trahir sa pensée, de manière pratique la psyché occidentale plus «dense» serait mieux en accord avec le lambdoma de Pythagore, «où la musique serait un exercice secret où l’âme ignore qu’elle s’occupe de nombres»...

en d'autres termes : "p****, mais c'est exactement ça !"

Et elle, elle écrit quelque part ?

A l'occasion, j'aimerai partager avec toi/vous quelques entretiens de séances, ta connaissance du manga est plus grande que la mienne, ton/votre regard serait précieux. D'ailleurs je vais bientôt en publier un sur le blog ... du mythologique pur émanant d'un esprit contemporain ... et des circonstances "tragique". Je te le rappellerai, je suis sûr que sans peine tu arriveras à trouver "le pont/manga"

J'ai besoin de vérifier un truc : en gros, par "imaginal" tu entends, point/sphère/espace en amont du créé ? lieu de tous les possibles ?

De garnier-malet, j'avais gardé surtout sa vision de l'ange ... mais visionnée qu'une fois, je m'étais promis d'y retourner, tu m'y pousses, ça doit être le moment !

Pour les tirages, si tu as besoin du protocole, je te l'envoie ... en fait j'ai pas bien compris si tu as le livre ou pas. En tous cas, si tu l'as mais que tu veux pas inutilement te charger pendant ton voyage ... t'envoies les coordonnées, et la hotline s'occupe du reste !

Avec toute ma joie
AA

PS : pour rire avec ton voisin : ISIS, le nom d'une petite chatte qui squatte chez moi ... 25, le numéro de mon immeuble actuel, (pas la première habitation qui m'accueille portant ce numéro). 53 bis, j'y ai réellement habité à ce numéro, mais à grenoble, et 53, mon hexagramme de naissance ... de mon point de vue 53 c'est dur mais c'est bon, et 25 = création
anaël
 
Messages: 111
Inscrit le: Ven 08 Mai 2009 09:18

Post Express

Messagepar Inari_San » Ven 17 Juil 2009 01:45

Bonsoir Anaël,

TIN TIN LA MAGICIENNE (c’est bien son surnom !)

Un Nota Bene à propos des échanges avec mon amie Magicienne, j’ai du ici traduire en des termes et des concepts occidentaux afin de rendre plus accessible une complexité d’origine chinoise ; en fait, Yijia (arrivée 2e au concours de la prestigieuse Université de Pékin réunissant des candidats sélectionnés dans toutes les provinces) n’écrit qu’en idéogrammes.

En ces lieux occidentaux, à part Richard, toi et moi, il y a en effet peu de gens familiers avec les formulations totalement étrangères à nos conceptions de «Tao-yao», «Tchen-yi», «Ya-yi», «Tchen-yao, «Yin-chen», «Chen-che», «Choua-koua», «Yang-tai yin si», «Kin-yi», «King-tsing, etc (c’est un Forum tout de même...).

Ce que je trouve être un exercice plutôt délicat, car ici l’interprétation, comme la graine, est vouée à déployer ses sens (il en va ainsi du choix classique d’une citation d’une transcendante justesse de Leibnitz, que tu auras appréciée pour sa maïeutique même).

COMMENT UN SOC DE CHARRUE PEUT DEVENIR UNE ÉPÉE

Bien sûr être un bon Agriculteur ne s’improvise pas, c’est parce qu’il connaît le processus interne de régénération, après maturation en Soi dans l’obscur, qu’il arrive à en tirer quelque chose de cette matière.

«La Sophia créant la réalité garde en elle cette part de lumière qui lui vient de «plus Haut». «Dans la plus sombre nigredo le Noumen est là...» me confiait d’ailleurs un vieil ami illustrateur. Je pense que je n’ai pas ici à évoquer Saint Jean de la Croix.

Tout est dans la capacité de déploiement (je devrais évoquer ici René Thom et partager l’un de mes supports de cours offert aux étudiants, car la Morphogénèse est omnisciente : biologie, linguistique, etc).

Ceci se passe bien évidement par une frange, une zone frontière où le Réel (l’Un si tu veux) fait connaissance avec l’âme, lieu de la hiérohistoire ou l’histoire est en relation avec l’infini, lieu de toute les altérités mis en contact avec sa propre subjectivité.

C’est l’Imaginal (Mundus Imaginalis), espace psychoïde (entre la Kénome et le Plérôme des anciens, non-où, lieu où le corps se spiritualise, où l’esprit se corporalise.

Alors évidemment pour peu que l’on «ait gagné» son âme l’on pourrait s’imaginer faire du tourisme ontologique. En fait, c’est le Réel qui nous visite, telle la Muse de l’inspiration poétique (Noos), sous forme d’épiphanie(s), de Songe(s), dans un état schizomorphe comme pourrait l’évoquer Michel Cazenave ou Henry Corbin.

Le regard devenant ici un état du coeur, la notion d’archétypes (c’est leur lieu) essence intelligibles et séparés fait place de celle d’idées à un contenu néotique de missionnés et d’éthique, faisant jour à une Chevalerie spirituelle comme théorie imaginale d’ordre et Liberté ; car il s’agit bien ici d’énergie psychique transmutée.

Tu trouveras de part l’histoire nombre de ces «fidèles d’Amour» maniant «une épée forgée d’un métal qui n’est pas de ce monde, c’est le fer de la Source»... Au passage se sera constitué ce «Corps Gloire» lumineux ou de rêve (seul capable d’évoluer en ce non-où) de la Chevalerie traditionnelle, représenté sur les cachets comme un autre chevalier partageant sa monture ou son bouclier.

Alors il te seras alors possible de «Dire ton Phoenix» (en imaginatio vera) et d’en faire le dessein entre parole et silence.

Gaston Bachelard à propos de ce concept disait (ainsi tu comprendras mieux) : «il vient une heure où l’on doit reconnaître qu’en faisant un livre on suivrait son destin...». ^_-

Cette «mission noétique» peut devenir également affaire de «diplomatie internationale» (pour le fun, d’autres noms : Yutaka Izubuchi, Tomoki Kyoda (explications de la création d’un monde double «orthogonal» dans le film de la série RahXephon), Shingo Takeba, Mamoru Oshii, Atsushi Morikawa, Shihiko Nakayama, Koichi Iwanaga, Yoshiku Kodaira, Hiroko Kano, et autres personnages ayant oeuvrés pour «Le Songe d’Escaflowne», «RahXephon» et «Wolf Rain»).

C’est là toute la force de la métaphysique de l’imagination, c’est d’inverser l’expérience abyssale de la filiation...


Amicalement
Franck Ferrandis


PS : tu trouveras l’étymologie à partir du grec du terme «Ange» dans mon extrait de carnet : c’est notre "nous-même", ce double.
PSS : oui, il faut m'envoyer le protocole, en Asie je m'y plie toujours.

PSS : ^_^ et puis en l'honneur de Daisuke KATO (pas l'acteur de cinéma, l'autre) qui vient m'apporter un présent de Mizutani San (féru d'Alchimie et au conseil d'administration d'une excellente école d'art au Japon) "CHANGE THE WORLD, CHANGE MY MIND" :
http://www.dailymotion.com/video/x1eciw ... d_creation
Pièces jointes
Corps_de_Gloire.jpg
Pharaon et son Double façonné par Khnoum - Psychomachie sur un chapiteau de l'église de Notre-Dame-du-Port (Clermont-Ferrand) - Sceaux de l'Ordre du Temple représentant le Double - Oeuvre au Rouge sur l'écu de l'Escarboucle, Chevalier & son Double à la Cathédrale de Chartres

Dans Rahxephon le Double est hypostase ayant une douzaine d'années de plus, mais il faut comprendre également que tous les personnages proches du héros incarnent ses tonalités différentes en cet Ordre (Anima, Animus, complémentaires élémentaires, Ombre, Mentor, Senex, Grande Mère, etc).
Corps_de_Gloire.jpg (113.69 Kio) Consulté 2129 fois
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Re: Emission Richard Khaitzine Franck Ferrandis

Messagepar anaël » Ven 17 Juil 2009 11:10

Franck,

Bonjour et merci de tes réponses. c'est éclairant ....

"Gaston Bachelard à propos de ce concept disait (ainsi tu comprendras mieux) : «il vient une heure où l’on doit reconnaître qu’en faisant un livre on suivrait son destin...». ^_-"

Et merci de comprendre qu'effectivement ainsi je comprend mieux. :D

Pour en revenir à Escaflowne, le truc qui m'est principalement resté de cette série, c'est le moment où itomi s'entend dire (alors qu'elle vient de pénétrer dans un espace "sacré" au sein de l'autre dimension) et qu'elle s'inquiète pour son "complémentaire" : la matérialisation de tes souhaits ne sont la plupart du temps que les fruits de ton angoisse*. C'est à travers des moments comme celui-là que j'ai réalisé la grosse grosse patate qu'il y a dans les mangas.

*clin d'œil à l'émission d'hier soir

Dans le même genre, il y en a des pas mal aussi dans Evangélion ... (la réflexion sur l'Histoire) et si j'osais, je te demanderais* : tu en fais quelle lecture de celui là ?
(désolé, j'ai toujours pas compris comment on insère une vidéo sur ce forum ...)
*Hormis le montage qui démonte ...

Pour le protocole, j'arrive dans heures qui viennent ... soit dans les MP, soit par mail

AA

PS : Tin Tin et milles-loups ? :twisted: Mononoké, encore ?
anaël
 
Messages: 111
Inscrit le: Ven 08 Mai 2009 09:18

DIRE SON PHÉNIX

Messagepar Inari_San » Lun 20 Juil 2009 13:22

Bonjour Anaël,

http://www.dailymotion.com/video/x2anhl ... neon_music

NEO GENESIS EVANGELION

La dégradation de l’imaginal en imaginaire ne cesse de multiplier les représentations du dragon (du Golem au Dolem, de Hel - Elle - à Hal...) comme autant de forces surgissant de la Grande Mère dévoratrice, pure inconscient , pré-réflexive, résurgences de cElle d’il y a 35 000 ans (la Grande Ourse prédatrice) nimbant le bambin de terreur et subjugation.

Le héros ira combattre la monstruosité de son ego, instincts primordiaux, objets de Saturne (pesant et vorace), pour y gagner son âme (Anima pour un Re-bis voire un Rubis, escarboucle des Sages). Il y euphémisera le Chaos, cette béance de la Grande Mère et ses gardiens de la transcendance porteur de mort et d’épouvante vers une présence ouranienne.

Shinji IKARI, celui de Neo Genesis EVAngelION (riche titre de série), n’est pas Saint Georges, c’est le drame du mal de vivre de certains adolescents qu’il joue en se détachant et combattant ses pulsions de sadisme primaire et ses tendances skyzo paranoïde (ici je suis obligé d’endosser la casquette du lacano-jungien) et son trouble borderline («efforts effrénés pour éviter un abandon réel ou imaginé, mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l’alternance entre les positions extrêmes d’idéalisation excessive et de dévalorisation, perturbation de l’identité : instabilité marquée et persistante de l’image ou de la notion de soi», etc)... (ici je me dis que la recherche du Noumen que représente LAIN serait bon d’être explicité).

L’histoire nous dit en préambule que le Pôle a été détruit, Tokyo «3» («san» donc) est la capitale...

Il y est le «fils-Amant» de la Grande Déesse (Rei Ayanami - Raion la Borgne/Magicienne - est le clone de sa Mère décédée, donc «au Plérôme»). La jeune Asuka Langley Soryu n’y jouera pas le rôle d’Anima, il lui préférera l’adulte Mme Misato Katsuragi, image de la Mère. C’est un drame où Chinji au fond des enfers du quotidien ne cesse de crier (souviens-toi de l’histoire) «Père pourquoi m’as tu abandonné» à son géniteur omniprésent et omnipotent Patron de la Nerv...

Les derniers épisodes sont pour moi les plus intéressants car il s’agit du premier étage de la fusée RahXephon où les héros sont dès le premier épisode sont blanchits, sain(t)s d’esprit. Donc le message alchimique se concentre ici, et pas dans Shin Seiki Evangelion de la GAINAX.

On reprendra chez BONES dans RahXephon les mêmes émanations d’archétypes mais en hypostase pneumatique ou psychique au sens gnostique du terme (les personnages sont des «surhumains»).

Voilà pourquoi on aura comparé les deux séries. Une nous parle du chemin d’individuation, l’autre est Alchimique (se pose donc la question d’un jeu de correspondances, d’échanges et d’échos entre oeuvres animées).

D’ailleurs dès le graphisme du titre «RahXephon» le Ton est donné, c’est un Opéra dont le logo s’inspire de la graphie des RUNES, c’est à dire du caché de la tradition polaire, dont l’Origine est à chercher bien au-delà de leur historicité située au début de l’ère chrétienne. En fait leur Géométrie Sacrée et numérique (Arcanes de Connaissance) se rapprochent du Pôle Primordial qu’est le Soi, la Noos, voire... (et ça c’est une petite bombe Anaël ! Laisse-moi le temps de rentrer de Chine afin vérifier mon intuition, car finalement je n’ai jamais essayé de trouver des éléments vérifiant ou infirmant cette thèse).

C’est un point dont j’aimerais débattre en particulier avec Yutaka Izubuchi, entre Graphistes...

DES OEUVRES QUI SE RÉPONDENT ET SE CITENT

En fait au lieu de regarder Evangelion une autre oeuvre, infiniment plus riche est à visionner pour se distraire une autre série de Anno Hideaki : NADIA & THE SECRET OF BLUE WATER.

Cet animé nous demande de regarder l’œuvre de Jules VERNES sous un autre jour.

L’histoire débute à Paris pendant l’Exposition Universelle de 1889, où Gladys une Lady-cambrioleuse et ses accolytes (un GRAND MAIGRE Sanson et un PETIT GROS Hanson, en écho à Cervantès), décident de s’emparer de la Pierre des Sages, de l’ultime Connaissance, ouvrant les portes du monde sous-marin d’Atlantide et redonnant Vie (on l’apprendra à la fin de la série) appartenant à Nadia. Jean Rock de BALTIQUE l’aidera a échapper à ces voleurs qui deviendront leurs meilleurs amis et protecteurs par la suite.

Nadia est bronzée. Comme nous l’apprend l’héraldique c’est une «éthiopique», elle est au plus près du Soleil spirituel. Celle-ci est d’ailleurs née en Afrique où Jean doit l’aider à retourner.

Nadia est la fille du Capitaine Nemo combattant la Synarchie d’Empire de Neo Atlantis (un avatar de l’Empire de la compagnie britannique des Indes Orientales), mélange des pires traits de la Globalisation et du conspirationnisme. Le but des Néo Atlantistes est de s’emparer de manière occulte de tous les leviers de décisions en contrôlant le commerce mondial et imposer un fascisme financier en provoquant conflits, épidémies et krach financiers. À sa tête Gargoyle, ancien 1er ministre de Nemo du temps de la bonne et géréreuse Agartha/Atlandide (Dans RahXephon les "instrumentistes" viennent de MU autre cité subtile, abordable que par son essence manifestée).

La série est vaste à décrire. Critique sociale et symboles anagogiques s’y mêlent. Les censures et recensures de la série n’auront d’équivalent qu’avec celle d’Herlock de 1978 qui verra 3 épisodes supprimés décrivant un monde dévasté par la logique de la globalisation, déshumanité, décérébré, dépolitisé, démobilisé et instrumentalisé par les médias desservant jeux et infos futiles ; jusqu’au retour du refoulé : des profondeurs de l’espace surgiront les Manzones «à l’Origine de toutes civilisations, toutes inventions toutes pensées» même avec à leur tête La Grande Mère qu’Herlock au cour d’un combat dévoilera (elle perdra ses vêtements) et perlera du sang rouge et non pas bleu ou vert comme ses autres créatures. Il y donc quelques chose de divin dans l’humain.

Il est à retenir son "implicatio" avec 3 productions antérieures en particuliers (car le jeu de chassé-croisés est complexe entre les Studios d’animation) :

- Herlock (Rin Taro & Matsumoto Leiji - Studio Toei dōga)
- Laputa (Miyazaki - Studio GHIBLI)
- Ataragon (Hiroshi Honda - TOHO) ou MACROSS (Studio NUE)

DIRE SON PHŒNIX

Nous venons d'approcher quelques production où le Feu couve, mais pour conclure ce post je te propose la citation complète de Gaston Bachelard issue de ses "Fragments du poétiques du Feu" (PUF-1988) :

"vient une heure où l'on doit reconnaître qu'en faisant un livre, on suivrait son destin et qu'on n'a peu à peu que le destin de ses propres livres" mais "si l'interprétation est le lieu d'une révélation, la révélation aspire à une réalisation totale, au-delà de la sphère du devenir".

"Il ne suffit pas de "dire son Phénix", mais le devenir". "Il est l'idéal de la flamme en acte".

Les Chamanes sud-américains disent aussi que "celui-qui-porte-la-Lumière doit savoir se faire discret.

La dialectique est donc entre ces deux termes.

Bien à toi
Franck Ferrandis

PS : de Chine il faudra que j'aborde Herlock the Endless Odysee
Pièces jointes
Nadia_&_the_Secret of Blue Water.jpg
Clin d'oeil aux textes alchimiques anciens : à la fin de la série "Nadia & Secret of Blue Water", le vieux Sanson se mariera avec la toute jeune Mary, sa cadette de 25 ans.
Nadia_&_the_Secret of Blue Water.jpg (194.58 Kio) Consulté 1999 fois
affrontement.jpg
affrontement.jpg (144.27 Kio) Consulté 1966 fois
Evangelion_trauma.jpg
Evangelion_trauma.jpg (208.46 Kio) Consulté 1953 fois
Dernière édition par Inari_San le Lun 20 Juil 2009 18:09, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Je place ici quelques illustrations ne se chargeant pas bien

Messagepar Inari_San » Lun 20 Juil 2009 16:27

Et puis juste pour le plaisir l'un des openings dédiés aux jeunes argonautes de ONE PIECE, s'engageant sur la Grande Voie.
À leur tête Luffi image du Puer aetermus.
http://www.youtube.com/watch?v=PjYLPkLHaGM
tout est dans les paroles japonaises... il faudra que je trouve une version sous-titrée...

PS de F. Ferrandis à A. Assier : demain 21 juillet je prendrai donc un 777 pour Shanghai, rejoindre ce ciel décrit par H49, un nouveau tirage me donne H48 mutant en H10, amusant... Je reste donc en contact Anaël grâce à mon i-phone.
Cela dit j'ai trouvé une appréhension concrétisée (comme si je marchais sur la queue d'un tigre) puis attisée par des proches asiatiques : je me mettrai en marche vers l'Est pendant une éclipse totale... Je le vois autrement : un landing avec le Nouveau Soleil. ^_^

Un PSS en forme de lexique pour de futurs posts :

Il existe classiquement quatre stades héroïques :

- Le Trickster, stade initial et rudimentaire du mythe héroïque.
Tout instincts, sans ambition et souvent enfantin il se confond avec le Puer aetermus (la figure de l’Enfant Divin).
Un exemple célèbre : le jeune “Son Goku” dans la série “Dragon Balls”.

- Le 2e stade du Héros est celui du fondateur de la culture humaine, tel le Coyote dans la culture Navajo, Prométhée ou Ulysse chez les Grecs.

- Le 3e stade est l'homme-dieu très puissant.
Siddharta, fort de nature qui deviendra Bouddha par la lumière reçu au cours de son Voyage. Autres exemples : “Okuto no Ken” (Mana) ou “Shaka” des “Chevaliers du Zodiaque”.

- Le 4e stade du mythe héroïque est sous le signe des "jumeaux".
Ils abusent souvent de leur pouvoir, comme les héros Castor et pollux ou les Twins Winnebago. Les plus connus demeurent Romulus et Remus et les "Gémeaux" des “Chevaliers du Zodiaque” cédant, eux aussi, à la force
démoniaque de l'hubris. Dans “Dragon Balls”, un namek se séparera en “Satan petit coeur” (Picolo) et “Tout Puissant”, créant ainsi des jumeaux bienveillant et démoniaque, symboles de la dualité Plérome/Kénome.
Il est remarquable de noter une compréhension et un attachement direct suscités par tous ces héros quelques soient leurs récepteurs.

Il faut considérer les personnages proches du Héros comme ses émanations.
Pièces jointes
affrontement.jpg
affrontement.jpg (144.27 Kio) Consulté 1942 fois
Dernière édition par Inari_San le Mar 21 Juil 2009 18:42, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

Re: Emission Richard Khaitzine Franck Ferrandis

Messagepar anaël » Mar 21 Juil 2009 00:13

Oscar Kilo, roger !!!


Donc H48/1/3/4 et 6 , il est question de nettoyer un puits et de faire en sorte, à l'issue de ce processus, qu'il soit accessible (plus exactement, son contenu) au plus grand nombre ... c'est marrant, je trouves pas que ça ressemble au tirage d'un mec qui part en vacances ;) ... Je ne te laisse pas le texte des traits, j'ai cru comprendre que tu les as ...
De mon coté, j'ai réussi à trouver au marché noir, pour seulement 250 euros, une copie de l'émission que tu as faite avec RK ET JCC. Je vais pouvoir t'écouter. Vivement qu'on puisse payer le tarif proposé par EDC, parce que à ce prix là, j'ai beau être passionné, j'vais pas pouvoir suivre bien longtemps ...
Pendant que je te tiens ... si jamais tu t'ennuies, ou pour tuer Chronos, comme on dit : t'as un avis sur kenshin ? (Batossaï Himura)

Décrochage sur la gauche et surveillance des positions arrières. En cas de soucis, pas d'inquiétude, on envoie une équipe pour vous achever.
Bon voyage :D
Signé : Fils du métal
anaël
 
Messages: 111
Inscrit le: Ven 08 Mai 2009 09:18

Fils de Métal (post Express du Hall Air France

Messagepar Inari_San » Mar 21 Juil 2009 19:05

Bonsoir Anaël,

Et oui, Leblanc, Leroux, Roussel, etc

L'acier n'est t-il ce Fer pur grâce à cet O dans l'air, quant à Fer en X (synthème richement décrit par René Alleau à la croisée entre le visible et l'invisible) n'était-il pas Duc d'hiXar quant il servait Aragon après départ de Provence, puis devenir Artistes typographistes et Marquis de la Roche sous Louis... Ce Fer est à rapprocher du Kanji Tetsu (le fer) qui donne Testuro le héros de Leiji Matsumoto, proche du mot Tetsuwan, le puissant. etc

Assier et Ferrandis même combat alors. ^_-

Bien à toi
Franck
Avatar de l’utilisateur
Inari_San
 
Messages: 79
Inscrit le: Dim 05 Juil 2009 09:50

PrécédentSuivant

Retour vers Hermétisme & Alchimie & Demeures philosophales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron