Olivier Buirette "Histoire d'en parler" le 5 septembre 2013

Olivier Buirette "Histoire d'en parler" le 5 septembre 2013

Messagepar Jean-Claude Carton » Mer 04 Sep 2013 03:38

Olivier Buirette le 5 septembre 2013 de 19h à 21h sur la


Olivier causera de l'année 1913....
Pour poser vos questions:
Imageetoilesducoeur@gmail.com

ou
Image



Image

09/01 Naissance de Richard Nixon.
15/01 Première liaison téléphonique intercontinentale entre New-York et Berlin.
17/01 Poincaré est élu président de la République.
18/01 Naissance de l'acteur américain Dany Kaye.
02/02 A New-York, inauguration de Grand Central Station, la plus grande gare ferroviaire du monde.
18/03 Naissance du cinéaste René Clément.
18/05 Naissance de Charles Trénet.
29/06 La Norvège accorde le droit de vote aux femmes.
16/07 En France, la durée du service militaire est porté à trois ans.
10/08 Paix dans les Balkans, avec le traité de Bucarest.
23/09 L'aviateur Roland Garros effectue la première traversée aérienne de la Méditerranée.
10/10 Le dynamitage du barrage de Gambon supprime le dernier obstacle à la percée du canal de Panama.
22/11 Naissance du compositeur britannique Benjamin Britten.
11/12 Naissance de l'acteur Jean Marais.
18/12 Naissance de Willy Brandt, homme d'état allemand.
23/12 Création de la Banque Centrale des Etats-Unis "The Federal Reserve".



1913. Il y a un siècle. L'année de la fausse insouciance, la fin d'un monde quand l'autre, pour paraphraser Gramsci, ne peut pas encore naître.
En 1913, les bruits de bottes sont aux portes de l'Europe. La France fait voter la loi dite « des 3 ans ». Désormais, la conscription durera trois ans, malgré les oppositions. Le journal de Limoges, Le Populaire du Centre, signale dans son édition du samedi 26 avril un appel à signer une pétition du refus. Jean Jaurès est le grand tribun de la Chambre, il milite pour la paix.
Mais 1913, c'est encore le temps de la sérénité et c'est le balbutiement du modernisme. Et même s'il n'y a que 7.000 automobiles en France, il faudra bien organiser le réseau routier. Visionnaires, les frères Michelin de Clermont-Ferrand, qui ont inventé la carte routière automobile et le pneumatique pour les véhicules, militent pour le bornage des routes et la signalisation. Ils finissent par gagner, avec une circulaire gouvernementale instaurant les bornes en… 1913.
L'automobile, qui gagne du terrain, a été adoptée par les voyous. La bande à Bonnot est la première à user de la voiture sans cheval pour apparaître et disparaître plus vite. C'est d'ailleurs en 1913 que se tient le procès de la célèbre bande. Sa technique innovante sera reprise par Clemenceau, qui crée les Brigades du Tigre, premier service de police doté d'automobiles.
C'est le temps du foisonnement des journaux, mais aussi des premiers enregistrements sonores. L'ethnologue Ferdinand Brunot parcourt la France, notamment le Berry, le Limousin et les Ardennes, pour collecter des enregistrements des parlers locaux, des accents et des mots qui vont commencer à disparaître au lendemain de la guerre.
La vie quotidienne change. Elle se libère. Les premiers couturiers de vêtements en série apparaissent. On célèbre la « main française » avec le couturier Paul Poiret. C'est la fin des gibus, des cols cassés amidonnés et des lavallières.
L'économie est toujours dominée par de grands écarts sociaux. La bourgeoisie perpétue ses rites forgés au XIX e siècle. Ainsi, la dot de la jeune fille, en moyenne 50.000 francs, permet à son mari de s'installer dans la vie comme rentier. Un instituteur gagne 2.500 francs par an, un médecin en moyenne 20.000 francs. La rente foncière permet à la bourgeoisie possédant domaines et métairies de vivre richement sans travailler, et de maintenir ainsi un ordre social et un train de maison qui lui semblent immuables. Sauf dans l'industrie où, importé d'Amérique, arrive le travail à la chaîne inventé par les usines Ford. C'est la Taylorisation. C'est contre cette innovation dans les ateliers du constructeur Renault que s'organise, en 1913, la première grande grève des ouvriers de l'automobile.
La vie intellectuelle est dominée par la NRF. Cette année-là, Marcel Proust publie Du côté de chez Swann et Alain Fournier Le Grand Meaulnes. Les mouvements artistiques sont bouillonnants, Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire font l'actualité.
En 1913, l'Europe sent déjà la guerre. Deux conflits dans les Balkans sonnent comme la répétition générale, les bruits de bottes ne vont pas vraiment s'estomper jusqu'au mois d'août 1914. Les grandes man'uvres de l'automne 1913 engagent de nombreux régiments, dont celui de Limoges. Elles innovent avec les premiers avions de guerre. C'est bien un signe de plus annonçant que le monde va changer.....





ImageImage


Image
Image
"Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prend juste des précautions.
Préoccupes-toi plus de ta conscience que de ta réputation.

Image

http://edc.stardist.org/
Jean-Claude Carton
 
Messages: 3280
Inscrit le: Sam 12 Jan 2008 19:24
Localisation: Paris

Retour vers "Histoire d'en parler" animée par Olivier

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 0 invités

cron