Yvan Dautin le 29 janvier 2013

Yvan Dautin le 29 janvier 2013

Messagepar Jean-Claude Carton » Jeu 17 Jan 2013 04:16

Yvan Dautin le 29 janvier 2013 de 17h à 19h sur
cliquez sur le logo :idea:


Pour poser vos questions: etoilesducoeur@gmail.com



Image

Yvan Dautin fait ses études au lycée Clemenceau de Nantes.
En octobre 1968, il enregistre chez Pathé Marconi son premier disque, un super 45 tours avec quatre chansons de Paul Villaz, et un second en avril 1969, avec ses propres chansons (La comptine du cétacé). La même année, tout en faisant son service militaire, il participe, en 1969, aux Relais de la chanson française, concours organisé par l'Humanité et gagne un prix avec La méduse. En juillet 1971, il chante à la Galerie 55, accompagné par François Rabbath et Michel Devy. Un enregistrement public est publié en octobre (Je n'suis pas sorti d'la cuisse de Jupiter).
Dans la première moitié des années 70, Dautin participe à la dernière soirée de l'Écluse, tourne avec Julien Clerc. En 1975, il est engagé par Jacques Bedos et enregistre deux albums aux disques AZ (La malmariée, Kate, La Portugaise). En mai 1977, il se produit au Théâtre de Boulogne-Billancourt, accompagné par Bernard Lubat, Beb Guérin et Paul Castanier. RCA publie cet enregistrement public et trois autres albums (Kate - 1977,Quand j'étais dromadaire - 1977, Pataquès - 1979)
En 1979, Yvan Dautin sort un 45 tours avec Est-ce que c'est salsa ?, une des premières salsa enregistrée en France, accompagné par Henri Guédon aux arrangements et à la direction d'orchestre.
En 1980, il joue Thénardier dans l'adaptation des 'Misérables' au Palais des Sports d’Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg mise en scène par Robert Hossein,
En 1981, Yvan Dautin renoue avec AZ, le temps de deux albums : Le jour se lève du pied gauche et Boulevard des Batignolles avec des chansons comme Monsieur, monsieur, Le jardinier et surtout, l'année suivante l'extrait du l'album éponyme, Boulevard des Batignolles (texte d'Étienne Roda-Gil) qui devient un des tubes de l'année.
Il enregistre en 1987 chez l'Escargot un 45 tours puis le 30 cm Entre chien et loup.
En 1988, Yvan Dautin co-écrit pour France 3 avec Didier Daeninckx le scénario de 'La rançon de la gloire', et compose pour les enfants L' île au trésor ...
En 1989, il joue dans Bouvard et Pécuchet d'après l'œuvre de Gustave Flaubert adaptée pour la télévision, et l'année suivante Yvan Dautin participe Martine Sarri au spectacl Ami, entends tu... la Résistance qui a fait l'objet d'un double CD.
En 1992, il rencontre le producteur, Jean-Philippe Olivi qui lui donne l'occasion d'enregistrer à nouveau, accompagné par des musiciens de jazz sous la direction d'Angelo Zurzolo. Deux CD voient le jour : Le cœur cerise suivi la même année de Ses plus grands succès.
En 1994, Yvan Dautin joue au théâtre Comment va le monde Môssieu, il tourne Môssieu ! de François Billetdoux (mise en scène de Jean-Pierre Miquel). En 1996, il est au théâtre de la Madeleine dans "Arsenic et vieilles dentelles".
En 2006, il est récompensé par la Sacem pour l'ensemble de sa carrière par le Prix Renée Jeanne.
En 2008, après une longue période de silence, il enregistre, au forum Léo Ferré (Ivry sur Seine), son deuxième disque capté en public : Ne pense plus dépense !, mêlant nouvelles compositions et anciens titres, un tour de chant piano voix avec Elie Maalouf.
En 2007 et en 2009, il est participe au festival « Chanson de paroles » à Barjac, en 2010 il est l’invité du festival de Montcuq.
En février 2011, Yvan Dautin est invité par Pascal Laborie, directeur d'Amja Productions et de l'Autrement Café (Angers) consacré à la chanson, à donner deux concerts.
Cette rencontre débouche sur le nouvel album "Un monde à part" paru le 16 novembre 2012 et réalisé par son ami Angelo Zurzolo.


Image

Image

Bonus
Disons-le tout net ! Yvan Dautin n’a pas la place qu’il mérite dans le monde de la chanson. Le bonhomme chante pourtant depuis 40 ans (premier disque enregistré en octobre 1968). Il a écrit quelques petites merveilles comme La Malmariée, Les Mains dans les Poches, Kate, Boulevard des Batignolles, La portugaise (musique de Julien Clerc), L‘amour chagrin… et autres pépites qui passaient même de temps en temps sur les ondes. Et puis, il s’est fâché avec des maisons de disques, et les médias l’ont boudé. Il a fait du théâtre, du cinéma (car c’est un grand comédien), de la radio… On a oublié le chanteur. Nous sommes quelques uns à conserver pieusement les vinyles. (A quand une édition intégrale des originaux ?) Certes, il y eut un CD en 1992, "Le cœur cerise". Disparu de la circulation lui aussi. Amateurs de chansons non crétinisantes, réjouissez-vous ! Un CD d‘Yvan Dautin est enfin sorti, produit par Edito musiques qui a eu la bonne idée d’enregistrer le concert qu’a donné Yvan à Ivry en juin 2008. Et c’est une réussite. Accompagné par le prodigieux Elie Malouf au piano, le chanteur reprend certains de ses classiques, dont la fameuse Méduse et la tendre Malmariée. Quelques reprises, dont l’increvable Monsieur William. Et aussi des nouveautés qui nous montrent un Dautin plus grave. On comprend que cet olibrius soit difficile à ranger. Si dans le jeu agaçant mais inévitable des filiations, on a évoqué souvent Boby Lapointe pour ses pirouettes verbales, on aperçoit ici la carrure de Léo Ferré dans ses plus belles colères (Ne pense plus, dépense). Car le bonhomme sait être grave sans être ennuyeux. Prévert n’est pas loin non plus (L’huissier). Oui, Dautin est un poète de cet acabit. C’est aussi un vrai mélodiste et, cerise sur le gâteau, un homme de scène. Sous ces airs gauches de celui qui semble prêt à s‘excuser d‘être là, il tient son public en haleine jusqu‘au dernier rappel. Ceux qui l’ont applaudi récemment au Vingtième Théâtre le savent. Les autres se consoleront avec cet enregistrement que l’on n’espérait plus. Dois-je préciser que ce disque là est indispensable à tout honnête homme qui dit aimer la bonne chanson ?

Ivan-Caude Perey (Le Petit Format du centre de la chanson)
"Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prend juste des précautions.
Préoccupes-toi plus de ta conscience que de ta réputation.

Image

http://edc.stardist.org/
Jean-Claude Carton
 
Messages: 3280
Inscrit le: Sam 12 Jan 2008 19:24
Localisation: Paris

Retour vers En suivant les Étoiles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités

cron